Le Monde
 
 
Les joutes
 
 
Milieu
 
Les joueurs
 
 
 
Partager

Zitomira

Les représentants de la race de l’ombre rôdent sur les terres de Carma depuis qu’elles ont ouvert leurs portes au monde extérieur, en l’an 1000 de l’ère de Milédie; or, ils la convoitent depuis bien plus longtemps… depuis cette guerre légendaire qui affronta les drows aux elfes, il y a de cela des milliers d’années.

Durant les premiers temps, seuls quelques éclaireurs drows se faufilèrent parmi la foule de nouveaux aventuriers prêts à prendre racine sur ce nouveau territoire; une tache de souillure sur le paysage auparavant serein du peuple elfique.

Le peuple drow poussa la fourberie jusqu’à faire croire qu’un renouement entre drows et elfes serait possible et ce, pour mieux berner ceux qui les avaient auparavant rejetés. Un mariage vint couronner la supercherie, unissant deux êtres contre-nature : les drelfes Elfinn et Maikatasarë.

Bien sûr, ce n’était qu’un leurre; le masque fut levé lorsqu’un portail vers leur monde souterrain fut ouvert sur le mont Olifius en l’an 1003 de Milédie. En effet, la guilde du Scorpion, dans le but de tuer une de leurs Reines noires, avait réuni les clefs ouvrant ce portail condamné depuis des millénaires. Heureusement pour le peuple sombre, la tentative fut un misérable échec et créa plutôt une brèche de laquelle ils pourraient répandre leur courroux.

À peine une année passa avant que les drows ne dévoilent leurs véritables desseins : la conquête du territoire ancestral de leur ennemi elfe. Une guerre sans merci déchira les terres, de laquelle le peuple de l’Araignée ressortir vainqueur. Le printemps 1004 de Milédie fut sombre pour les habitants de Carma, qui avaient passé l’hiver enchaînés, abandonnés aux mains du peuple tortionnaire. Seul le clan de Sirfako s’en sortit indemne, ayant trouvé chez les drows un bon allié commercial.

Or, puisque toute bonne chose a une fin, les clans de la Lumière réussirent à se libérer et à reprendre le contrôle de leur vie. Même si leur domination n’était plus, le peuple des Reines noires continuait de tisser sa toile aux quatre coins du territoire, apportant une aide appréciable à Sirfako.

Derrière chaque intrigue, derrière chaque fourberie, se cachait le peuple drow. Il ne manquait pas une occasion de nuire à l’Alliance et, grâce au poison surpuissant de la Reine noire Fhost, ils réussirent même à tuer le Sylvanien que les elfes nommaient la Dryade, et ce, sous leurs yeux impuissants.

À

En l’an 955 de l’ère de Patchatrack, les choses se corsèrent pour les drows; la déesse Milédie fut assassinée et la Reine noire Fhost était sur le banc des accusés. Celle-ci fut jugée par le panthéon divin neutre et condamnée à l’emprisonnement perpétuel dans ses propres souterrains. Au grand dam de la race sombre, leur portail, si fraichement rouvert, fut barricadé par la magie divine de Kurtimès.

Même si cet emprisonnement n’empêcha pas les drows de semer la discorde en terres carmaniennes, ce ne sera qu’en 957 de Patchatrack que le demi-dieu Carma, pris au pied du mur par la menace d’une invasion fãvienne, demanda à ce que soit levé la barricade magique, ce que le dieu Kurtimès fit, à travers le corps de son dévoué serviteur, le grand mage Otus. Ainsi libérés de leurs entraves, le peuple drow s’allia à Carma pour repousser l’envahisseur en dehors des terres.

Depuis cette libération, le peuple drow s’affirma plus que jamais comme allié du demi-dieu du libre-destin. Dans un désir de renforcer leur identité face aux premières parcelles de rébellion en leur sein, le clan se mit à porter plus fièrement le nom méconnu de son peuple, soit Orbb Valsharess.

Plus que du simple marchandage, le lien entre l’Armée de la Mort et Orbb Valsharess devint une véritable alliance. Ensemble, ils harcelèrent les aventuriers des terres pour récupérer les clefs de leur portail. À force de tortures et de menaces, ils finirent par toutes les avoir entre leurs mains… sauf celles que possédait Zénith.

En l’an 958 de Patchatrack, le clan d’Orbb Valsharess dut se défendre, aux côtés de l’armée de Carma et de ses alliés, contre la croisade de Torgal qui cherchait à chasser les drows du territoire. Encore une fois, ils en ressortirent vainqueurs; leur poison était trop bien ancré pour être délogé si facilement.

Pourtant, pour cette victoire, une défaite attendait Orbb Valsharess : la guilde du Scorpion, cette infime épine dans leur pied, le prit de court en réussissant à dérober à leur Reine noire Fhost une dose de son si précieux poison. Le clan fut châtié pour ce manque de vigilance et la maison Ess’Filith, du sixième niveau, fut honteusement reléguée au cinquième.

L’an 960 de Patchatrack fut une sombre période pour Orbb Valsharess, qui y subit un sale coup de poignard. Peut-être avaient-ils sous-estimé le Scorpion, peut-être était-ce inévitable… toujours est-il que cette année-là, le peuple drow perdit une Reine et, du même coup une partie de l’emprise qu’il possédait sur son peuple terrorisé. En assassinant la demi-déesse Fhost, le Scorpion avait semé le doute chez les drows quant à la suprématie des trois Reines noires.

Sans toutefois se laisser accabler, Orbb Valsharess prit une position avantageuse dans le débat du G12, en l’an 1 de l’ère d’Aélis. Sacrifiant beaucoup pour la cause, le clan tira son épingle du jeu et en ressortit avec de nombreux avantages.

Lorsqu’Orbb Valsharess vit son portail fermé par celui-là même qui l’avait fait rouvrir et puisque le peuple drow réalisait bien que la guerre divine approchait dangereusement, un changement important survint. La race drow décida de diviser ses forces pour mieux se défendre contre ses ennemis, de plus en plus nombreux. Orbb Valsharess demeurait dans les souterrains et entretenaient les valeurs ancestrales de la race, concentrant ses forces contre l’ennemi nain. Quant à ceux qui investirent le royaume de Zitomira, qui devint leur second bastion, ils avaient pour but de participer à la guerre des dieux. Du même coup, Orbb Valsharess céda la place à Zitomira en terres carmaniennes.

Si le clan de Zitomira était plutôt instable depuis son implantation, les aventuriers allant et venant, un seul était toujours fidèle au poste. Discret mais dévoué, Vlad soutenait les intérêts de son peuple et savait immiscer le subtil venin zitomirois dans les plans de la Fusion.

En l’an 4 d’Aélis, quand Férémar déchira sous la pression, Zitomira réussit à acquérir une parcelle de territoire. Mais aussi, la nation chaotique attira un certain nombre d’aventuriers, qui refusaient d’abandonner leur liberté. Sur les terres de Carma, le clan sournois accueillit plusieurs anciens Férémarois qui refusaient de se joindre à l’Empire Thésudor. Ses rangs ainsi renfloués, Zitomira devait désormais apprendre à vivre avec les différents idéaux de chacun.

 

Dernière mise à jour:  10-05-2011 Web master Nailo©carmalalegende.com