Le Monde
 
 
Les joutes
 
 
Milieu
 
Les joueurs
 
 
 
Partager

 

Arthorius

Cet homme entre deux âges a quitté sa terre natale, le royaume hadorien, pour errer de tavernes en cabarets sur une période indéterminée, jusqu’à s’échouer sur les terres de Carma. Après s’y être établi, sans trinquer sous une bannière en particulier, il devint un bon compère des hommes de la Gnilis, qui prenaient eux aussi plaisir à taquiner la bouteille. Bien qu’il vienne d’un peuple déchiré par une rébellion sans recours, le trinqueur ne semble pas être au courant de ces troubles politiques. Il boit volontiers à la fois à la santé du roi Bertrand et de son frère Turin, sans s’apercevoir de son blasphème. Sa tendance à être totalement ivre à toute heure du jour ou de la nuit ne semble point l’empêcher de lancer des remarques douteuses à quiconque croire sa route zigzagante. Malgré sa condition actuelle d’épave humaine, on devine chez Arthorius les vestiges d’une noblesse passée. Si vous le croisez, probablement vous contera-t-il une de ses fameuses histoires de boisson, toutes plus farfelues les unes que les autres.

 

Hourooko Sakie

Bien que ce mage du troisième âge donne l’impression de n’être qu’un vieux fou décrépit, il semble qu’il ait plus d’un tour dans ses larges manches. Ne vous méprenez pas sur ce visage sillonné de rides aux airs séniles; l’esprit qui habite la tête chauve d’Hourooko Sakie est encore tout fringant. Si Félax avait gratifié son priant de quelque don, ce ne serait certes pas de jambes véloces; l’ancêtre prend un malin plaisir à rendre fou d’impatience quiconque chemine derrière lui.

Le dieu des agiles et des rapides l’aurait plutôt doué d’une vivacité d’esprit ne laissant passer aucune occasion de se moquer de ceux qui ont le malheur de l’entourer.  Ses railleries n’épargnent personne, que vous soyez bon ou mauvais, seigneur ou paysan, menaçant ou innocent. Même la forêt n’échappe pas à son jugement inconditionnel; à son avis, elle est bien mal faite, puisqu’on y trouve des arbres partout sur son chemin. Que les âmes sensibles fuient sa présence; en plus d’être désagréables à souhait, ses paroles sont copieusement assaisonnées de jurons. Quoi qu’on en pense, ce malicieux vieillard est tout de même apprécié de ceux qui s’amusent à créer l’anarchie. C’est pourquoi le patriarche tente par tous les moyens de repousser toujours plus loin le moment de quitter le monde des vivants, afin de perpétuer son oeuvre de chaos.

 

Tchãoe

De jour comme de nuit, le loup solitaire veille sur les terres de son oeil affûté. Sa silhouette s’unit à la lumière du jour et se confond aux rayons de lune; est-ce un mirage? L’instant d’un soupçon, l’Ombre blanche est à vos trousses.

Lorsque l’illustre éclaireur apparaît à ses alliés, quelles que soient les nouvelles apportées, un vent de ferveur soulève les troupes; à ses côtés, plus rien ne semble impossible. Derrière le virtuose du combat agile se tient un homme de foi et de valeurs. Ce meneur de la rébellion fãvienne se donne sans concessions à cette cause, mettant mille fois sa vie en péril au nom de la vérité.

S’il est un libérateur pour la cause du Bien et de la justice, il est la hantise de ceux qui font entrave à ses desseins. Rares sont ceux qui ont entendu des paroles émerger du masque taciturne. En revanche, que les aveugles et les corrompus craignent la foudre de sa lame immaculée. Lorsqu’il a une proie en vue, Tchaoe n’en démord qu’à la mort venue.

Dernière mise à jour:  29-05-2011 Web master Nailo©carmalalegende.com